mardi 6 janvier 2015

Rencontre avec Serge Baux (Domaine du Mas Baux)

Marie-Pierre et Serge Baux.  Photo : Mas Baux© 


Le Roussillon ne manque pas de vignerons passionnés mais un entretien avec Serge Baux, c'est découvrir véritablement le pouvoir d'attraction des vignes, de l'amour du travail de ces dernières au travers d'un parcours original.


Tout commence à la fin des années 90.
Au fil des rencontres et des repas d'affaires partagés avec ses clients, l'appel des sirènes se fait toujours plus fort. "Ce sont mes anciens clients qui m'ont donné le goût du vin" se remémore Serge Baux."On ne choisissait pas le lieu de notre déjeuner pour le Chef mais plutôt pour la carte des vins", ajoute-t-il.

Très vite, il ne s'agit plus de simplement apprécier les crus que produisent les autres mais bien de se lancer soi-même. Et à 50 ans, le pari a de quoi faire réfléchir...

Sauter le pas et se reconvertir

Une reconversion n'est jamais chose facile et comme Serge Baux le souligne, "C'est une décision prise en famille" car c'est tout un monde qui change lorsque l'on décide de laisser une carrière bien assise pour se lancer dans un métier pour lequel il va falloir tout apprendre.

Ce qui fut littéralement le cas pour Serge Baux. Si beaucoup de vignerons reprennent le domaine laissé par un aïeul et connaissent -même de loin- le métier, le parcours de Serge Baux fut bien différent.

Il fait d'abord un tour des propriétés du Sud de la France. Un "grand Sud" qui traverse le paysage vigneron d'Est en Ouest et où la visite de petites propriétés et de grandes maisons permettent à Serge Baux de se faire une idée du vigneron qu'il deviendra.
Une idée et tout son contraire parfois... "Au bout d'un moment, j'ai arrêté d'aller voir ce que faisaient les autres car plus j'avançais, moins je m'y retrouvais!", commente-t-il.
Mas datant du XVIIIème siècle, le Mas Baux rime désormais avec qualité et authenticité. Photos : Mas Baux©






La Plaine du Roussillon pour berceau 


Lorsque la propriété parfaite se présente, Serge et son épouse Marie-Pierre n'hésitent plus. Ce sera en Plaine du Roussillon, sur 10 hectares et au cœur d'un Domaine datant de la fin du XVIIIème siècle que s'écrira désormais l'aventure. Le Domaine du Mas Baux naît donc en 1998.

Reste maintenant à apprendre le métier. Pour cela, Serge Baux se tourne vers le CFA.
Et si aujourd'hui les passerelles de reconversion sont plus souples, le parcours fut long pour qu'il puisse accéder à l'indispensable formation.

Côté cépages, Serge Baux conserve sur ce sol aux galets roulés les vieilles vignes de grenache noir et replante ses cépages de prédilection : mourvèdre, syrah, cabernet-sauvignon et muscat. Côté culture, c'est le respect du terroir, de l'environnement et du produit qui prime. A tel point qu'en 2013, le Mas Baux passe en "Bio".
Dégustations, art et repas... Le contact avec les amateurs de vin est important pour Marie-Pierre et Serge Baux.
Photos : Mas Baux©

Un succès en temps et en heure


Entre temps, c'est avec des références aux noms plutôt bien trouvés que le Mas Baux construit sa réputation. Le caveau de dégustation ne désemplit pas. Particulièrement l'été où il profite de sa proximité avec Canet-en-Roussillon, lieu privilégié des vacanciers et visiblement, des amateurs de vin du monde entier.

Et c'est ici que travail et la passion investis dans le projet prennent tout leur sens.
"On aime recevoir, parler de notre métier et de nos vins", explique Serge Baux. Le Domaine du Mas Baux fait toujours preuve d'une belle actualité artistique, orchestrée avec tout le talent et le soin que l'on connaît à Marie-Pierre Baux dans ce domaine.

Le temps passe vite au cœur du Domaine du Mas Baux et ce n'est pas le maître des lieux qui dira le contraire ! Que de chemin parcouru depuis 1998 et l'histoire ne s'arrêtera certainement pas là.

--
Un grand merci à Marie-Pierre et Serge Baux pour leur accueil.

Retrouvez la sélection du Mas Baux sur Châteaux-Roussillon.com ici 

Pour suivre l'actualité du Domaine et le découvrir au quotidien, suivez la page Facebook  du Mas Baux. 






mercredi 10 septembre 2014

Châteaux-Roussillon.com partenaire de la Gstaad Promenade Party.



Châteaux-Roussillon.com fait voyager les meilleurs vins du Roussillon partout en Europe ! 

Samedi 6 Septembre 2014, les participants à la 6ème édition de la Gstaad Promenade Party auront eu l'occasion de découvrir tout ce qui fait l'identité atypique de Gstaad ainsi que les vins du Roussillon ! Organisé par Le Club des Leaders, cet événement réunit chaque année un public toujours plus nombreux. 


De 14h à 18h, "indigènes" et "Gäste" se sont réunis autour de cet événement festif et prompt à la cohésion. 
Ils ont pu admirer des désalpes qui ont traversé le village, déguster des grands vins dans les boutiques, goûter aux plats régionaux des restaurants et hôtels, écouter les performances de musiques locales, faire connaissance avec les familles d’éleveurs de vaches qui ont proposé leur propre fromage sur la Promenade tout au long de l’après-midi.

Une très belle manière de découvrir le lieu atypique qu'est Gstaad tout en s'ouvrant à une autre exception, celle des vins du Roussillon, sélectionnés par Châteaux-Roussillon.com !

Découvrez en vidéo cette journée atypique !


Deux vins du Roussillon ont voyagé jusqu'à Gstaad : 

- La Cuvée Silencio (Château Montanaau cœur de la boutique Bach Sign  où le raffinement des collections de la Maison et folklore se sont mariés à merveille avec cet excellent cru Roussillonnais, comme en témoignent les clichés Instagram® de la boutique.

- Le Château Les Pins 2010 (Vignobles Dom Brial) a, quand à lui, été dégusté chez Brunello Cucinelli, véritable orfèvre de la mode, réputé mondialement. 

Un événement où traditions suisses et inspirations roussillonnaises se sont donc mariées pour le plus grand plaisir des participants !
  







vendredi 16 mai 2014

Le vignoble du mois d' Avril : Château de Jau



Caractère, partage et plaisir... La recette reste intacte depuis 37 ans et continue de faire le bonheur des amateurs... Le Château de Jau a été votre coup de cœur du mois d'avril...

Faites mieux connaissance avec les créateurs du célébrissime Jaja de Jau... 


Si l'étiquette du célèbre Jaja parle à tout le monde, le Château de Jau c'est aussi une belle aventure familiale mâtinée d'amour de l'art, du vin et des belles choses de la vie. 

La famille Dauré commence l'aventure du Château de Jau en 1974. Bernard et Sabine posent ainsi le premier jalon d'une histoire qui dure depuis presque 40 ans et pour laquelle leurs enfants, Estelle et Simon, ont repris le flambeau avec panache.



Imposant, Jau se détache du paysage typique des hauteurs de Cases-de-Pène avec ses façades ocres. De l'héritage cistercien, il reste aujourd'hui une tour symbolique, datant du XIIème siècle, inscrite aux monuments historiques. Le Château de Jau s'est développé à mesure que ses propriétaires l'ont fait évolué.

Et la famille Dauré n'est pas en reste côté restauration et aménagement de ce lieu propice à l'évasion.
En 1977,  Sabine Dauré créé l'Espace d'Art Contemporain et le Grill de Jau, qui aujourd'hui encore n'en finissent pas d'attirer les gourmets pour son menu unique ainsi que les amateurs d'art contemporain, jamais déçus des choix artistiques de Jau.



Si le coup de génie signé Ben a popularisé le nom, il n'en reste pas moins que les vins du Château de Jau bénéficient d'un terroir riche et complexe, caractéristique des Corbières.
Elégants, équilibrés et ronds, chaque cru possède une identité bien tranchée, profondément méditerranéenne.





Le vignoble du Château de Jau s'étend sur 100 hectares. Propice à la culture de divers cépages il se répartit sur différents supports.
Une partie, destinée au Carignan et au Grenache bénéficie d'un plateau de roche calcaire blanc.
Les terres caillouteuses noires sont réservées au Syrah et au Mourvèdre. Mais ce ne sont pas les seuls cépages que Jau cultive... Des cépages plus rares tels que Vermentino et Malvoisie s'épanouissent sur les terres du domaine.

Retrouvez la sélection du Château de Jau sur Châteaux-Roussillon.com et n'hésitez pas à partager avec nous vos impressions sur les vins et le Château de Jau !




Pour tout découvrir des expositions, du Grill et du domaine, rendez-vous sur le site du Château de Jau.











vendredi 21 février 2014

Une visite chez Dom Brial

Crédit photos Agence Square Partners.



A Baixas, Dom Brial c'est un peu le cœur et l'âme de la ville.
De portes en portes, les panneaux "Vignoble Dom Brial" affichent fièrement l'appartenance des vignerons au cercle des coopérateurs de la maison récompensée maintes fois.


Un palmarès impressionnant qui se rappelle à vous dès l'entrée de la boutique du "vaisseau amiral" de Dom Brial... En dix ans, plus de 620 médailles dont 224 d'or.
Rien que pour 2013, l'année fut bonne pour Dom Brial avec 59 médailles dont 29 d'or, reçues lors de divers concours.
Et 2014 commence fort avec la récente distinction au 2ème Concours International des Grenaches du Monde : le Grenat 2011 a été récompensé de la Médaille d'Or, tandis que Château Les Pins, la ligne haut de gamme de Dom Brial a également remporté la Grande Médaille d'Or avec son Primage 2008 .


Crédit photos Agence Square Partners.

Il est souvent dit que l'union fait la force pour expliquer la réussite d'une entreprise.
Une visite chez Dom Brial permet de comprendre véritablement cette expression.
C'est la combinaison des quelques 380 vignerons, 2500 hectares de vignes, des techniques de pointe alliées au savoir-faire judicieux de véritables passionnés qui fait la réputation et le succès de Dom Brial.
Voir quelques-uns des 37 employés à plein temps s'affairer en pleine période de vendanges autour des outils de pointe, issus de l'investissement sur le développement qu'à engagé Dom Brial depuis sa fondation, constitue une impressionnante expérience. En témoigne la rencontre avec une machine, qui lorsque l'on en s'approche, semble être le centre d'une attention particulière : la trieuse optique.
Comme son nom l'indique, l'intelligente machine sépare le mauvais grain du bon. Et sa précision est édifiante. Sans gaspillage, les grains, triés en douceur par un mouvement d'oscillation, partent vers les pressoirs, intacts et prêts à livrer le meilleur d'eux-même pour les grands vins de Dom Brial ainsi que pour Château Les Pins, le joyau haut de gamme de Dom Brial, qui lui aussi enchaîne les récompenses.
Voir cette trieuse optique sélectionner judicieusement les grains qui feront les grands vins de Dom Brial, c'est finalement un peu assister à la naissance des futures récompenses qui viendront s'ajouter à celles déjà dans l'entrée de la boutique...
Crédit photos Agence Square Partners.

Un peu plus loin, c'est un véritable "juge de paix" qui laisse ou non, selon son verdict, les bennes débordantes de raisin arriver jusqu'aux pressoirs.
Travailler en coopérative impose un cahier des charges précis, il faut donc que chaque parcelle produise en fonction de ce dernier les bons grains, au bon degré.
Et Gilbert, le "shérif" aux commandes de l'échantillonnage le sait plus que tout autre.
A quelques mois de la retraite, Gilbert parcourt depuis 17 ans les parcelles qui produisent pour la coopérative afin de vérifier que le cahier des charges est bien respecté.
Alors, avant que la machine ne donne son verdict, son intuition et son expérience lui permettent déjà de se faire un avis. Et son intuition ne le trompe que rarement.
D'ailleurs, au moment de ces vendanges 2013, il "sent" que ce sera une grande année.
Les vendanges tardives de l'an passé, étalées jusqu'en Octobre auront pour lui permis d'amener le grain à maturité. Le mur des récompenses lui donnera-t-il raison ? Les médailles à venir nous le diront...

Crédit photos Agence Square Partners.


                                                       Crédit photos Agence Square Partners.
En attendant, l'impressionnant chais de Dom Brial abrite les cuvées qui maturent lentement. Le chais réservé à Château Les Pins invite à l'instrospection. Baigné d'une lumière tamisée, d'un calme olympien, la promenade au gré de ce chais entièrement repensé il y a deux ans se rappelle à vous lorsqu'une fois revenu à la boutique Dom Brial, vous accédez au showroom de ces grands vins.



Dans ce décor aux alcôves dignes d'une cathédrale, la mise en scène des grands crus et belles références, prépare à une dégustation dans les règles de l'art où l'ensemble des étapes qui ont jalonné cette visite se perçoivent dans chaque gorgée. 

Si d'aventure vos pas vous mènent à Baixas, flânez, respirez l'air d'une ville où l'amour du vin et de la vigne sont quasiment palpables.

Crédit photos Agence Square Partners.
                                   
                   Crédit photos Agence Square Partners.





Retrouvez la sélection des vins de Dom Brial et de Château les Pins sur 
Châteaux-Roussillon.com ainsi que sur la boutique en ligne 
de Dom Brial.






Merci à Lionel Laszloffy pour le temps accordé à la réalisation de ce reportage. 


Crédit photos Agence Square Partners.
Retrouvez également sur nos médias sociaux des bonus exclusifs 
réalisés lors de ce reportage...  









jeudi 13 février 2014

En aparté avec... Séverine Bourrier (Château de l'Ou)



Les vigneronnes ont plus que jamais voix au chapitre et placent leurs productions parmi les grandes références du Roussillon. 
Réputé un brin "macho" dès lors que l'on aborde la question viticole, le Catalan a pourtant fini par faire de la place dans sa cave personnelle pour des vins où la touche féminine fait résolument la différence.


Séverine Bourrier a choisi il y a maintenant quelques années de s'installer dans le Roussillon, à Montescot.
Celle qui est décrite par son époux comme "perfectionniste et surtout passionnée" développe sur 39 hectares des vins résolument différents. 

Produits exclusivement en bio depuis 1998, les vins du Château de l'Ou explorent les territoires du vin doux comme ceux de vins plus racés et élégants.
Membre des Vinifilles, l'association hyper active qui regroupe depuis 2009 les femmes vigneronnes du Languedoc-Roussillon, Séverine délivre ici quelques-unes de ses (belles) pensées sur le Roussillon et ses vins...







Comment définiriez-vous le terroir du Château de l’Ou ?
Il est varié et composé de trois profils : sur le domaine à Montescot, les vignes évoluent de façon homogène sur des sols de marnes alluvionnaires, posées sur les terrasses de la rivière asséchée du Réart. 
Sur le site de Saint-Paul-de-Fenouillet, c'est plutôt l'ère secondaire qui a marqué les terroirs. Les schistes bruns ou mosaïques se situent à 325m d'altitude où les nuits d'été fraîches ralentissent la maturation des baies de raisins alors que la luminosité et le vent concentrent lentement leurs arômes.
Enfin, sur le site de Caudiès-de-Fenouillède, issu de la même ère, les schistes noirs feuilletés situés à 385m d'altitude bénéficient de manière exceptionnelle et étrange pour les Pyrénées-Orientales d'une influence océanique.
Le mélange permet de développer une gamme aux différents profils.


Qu’est-ce-qui caractérise vos vins ?
Leur point commun : l’élégance et la finesse des tanins. Une touche féminine.


Vous avez été l’une des premières femmes vigneronnes du département, comment avez-vous été accueillie dans ce milieu ?
Il y eu une véritable évolution dans le monde du vin et c'est d'autant mieux ! 
Cela apporte des choses différentes, qui enrichissent le monde viticole.
Il n’a pas été facile de s’imposer au début. Il a fallu démontrer aux vignerons ce dont une femme vigneronne était capable, qui plus est lorsque l’on n’est pas de la région. En résumé, on peut dire de cette expérience qu'il faut croire en ce que l'on fait.


Et aujourd’hui, comment voyez-vous la place des femmes dans l’univers du vin ?
Elles sont de plus en plus présentes. D’une manière générale, lorsque l’on travaille le vin, on y apporte beaucoup de soi. Sur une même parcelle, trois vignerons ne produiront pas le même vin. 
Etre une femme apporte forcément une touche différente aux vins. Le vin se teinte du vécu, des inspirations, de la sensibilité de celui (ou celle) qui le crée, de son âge...


Vous avez choisi de rejoindre la sélection Châteaux-Roussillon.com et vous avez également créé votre boutique en ligne... Quelle place tient internet dans le quotidien de votre domaine ? Et de votre vie ?
Internet prend de plus en plus de place dans ma vie !
Internet fait partie des évolutions propices au vin. On ouvre les frontières. 
Les gens font aussi appel à internet pour prolonger leur expérience du vin.


Quelle est votre définition du Roussillon ?
C’est un diamant brut que l’on a entre les mains
Une terre d’une richesse extraordinaire, aux multiples facettes et personnalités. C’est un vignoble qui ne peut que s’améliorer !
.  
Et si vous ne deviez donner qu’un seul adjectif pour définir les vins du Roussillon ?
“Riches”

Merci à Séverine Bourrier.
Retrouvez le Château de l'Ou et les Vinifilles au salon Vinisud à Montpellier du 24 au 26 Février 2014.

Découvrez la sélection du Château de l'Ou sur Châteaux-Roussillon.com http://bit.ly/1eWIR2n



et sur www.chateau-de-lou.fr.


mercredi 12 février 2014

Bienvenue sur le blog de Châteaux-Roussillon.com

Châteaux-Roussillon.com sélectionne pour vous le meilleur des vins du Roussillon et vous fait régulièrement partager ses coups de coeur au cours de dégustations toute l'année.

Notre département offre de véritables trésors, élaborés par des passionnés... de véritables amoureux du Roussillon. 

Chez Châteaux-Roussillon.com, nous aimons les vins mais aussi les vignerons qui les produisent, les terroirs où ils s'épanouissent. 
Vous retrouverez donc très régulièrement au fil de ce blog des rencontres avec les vignerons présents chez Châteaux-Roussillon.com, des petits plaisirs et des exclusivités, des vidéos aussi...

Mais pas seulement !

Nous aimons profondément le Roussillon, sa beauté naturelle, sa tradition culinaire et sa culture... 

Autant de belles raisons de visiter cet espace et de partager avec nous les trésors du Roussillon...

Bon voyage...